Un Programme Région-SHS pour RENOIR ! L’innovation par la nuit dans les territoires midi-pyrénéens

mipy-logo-carre-occitanDe retour de nos observations de terrain au Québec, où nous avons eu l’opportunité de rencontrer successivement dans le cadre de la valorisation de la 1ère Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Mont-Mégantic, astrophysiciens, animateurs scientifiques, personnel du Parc National et inspecteurs municipaux, nous pourrons comparer dès la rentrée prochaine ces dynamiques avec celles de la jeune Réserve du Pic du Midi dans le cadre d’un programme Transdisciplinaire SHS Région Midi-Pyrénées accordé au Collectif RENOIR pour deux ans.

Programme Transdisciplinaire SHS (Région Midi-Pyrénées) RENOIR (2015-2017)
Ressources Environnementales Nocturnes, Tourisme, Territoires : l’innovation par la nuit dans les territoires midi-pyrénéens

Ce programme, sous la direction de Pierre-Olivier Dupuy (Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication), entend analyser au prisme de l’innovation les façons de concilier, dans les territoires ruraux de faible densité, la fabrique et les usages de l’éclairage artificiel avec des processus de protection et de valorisation de la nuit et de son ciel étoilé (labellisations sur la base d’engagements à protéger le ciel et l’environnement nocturnes) dans la Région Midi-Pyrénées.

Voici les partenaires impliqués dans le programme de recherche :

Une thématique de recherche qui ne cesse de trouver des échos dans l’actualité :

Images « à la Une » : l’observatoire du Monte Mégantic, au Québec, autour duquel a été mise en place la première Réserve Internationale de Ciel Etoilé. Photographie : Samuel Challéat.


Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l'environnement à l'UMR CNRS 5193 LISST de l'Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « "Sauver la nuit". Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *