Réflexion(s) sur la notion de « paysages nocturnes »

Trois membres du collectif RENOIR étaient invités cette semaine au comité d’animation de l’Atlas des Hautes Pyrénées, organisé au sein de  la Direction Départementale du Territoire des Hautes-Pyrénées (DDT65).

Si cet Atlas des paysages, visant à intégrer la dimension paysagère dans l’action publique territoriales, ne comporte pas pour le moment de dimension nocturne, les chercheurs du collectif ont eu des échanges stimulants avec le comité (DDT 65, CAUE, paysagistes, élus, associatifs, représentants institutionnels) sur la notion ambiguë mais riche de « paysages nocturnes », actuellement inscrite dans le projet de loi pour la reconquête de la biodiviersité, de la nature et des paysages. Cette collaboration fructueuse servira à alimenter de part et d’autre les réflexions sur la place de la nuit dans les territoires.


Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l’environnement à l’UMR CNRS 5193 LISST de l’Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « « Sauver la nuit ». Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *