Une publication de RENOIR dans la revue Articulo – Journal of Urban Research

capture_d_ecran_2014-11-08_a_08-55-48Un numéro thématique de la revue Articulo – Journal of urban Research a été mis en ligne en novembre 2016. Le thème de ce numéro, coordonné par Luc Gwiazdzinski et Nicolas Chausson est la nuit urbaine : Urban night, a time space of innovation. Trois membres du Collectif RENOIR ont co-signé l’un des articles au sommaire : “Consider the Darkness. From an Environmental and Sociotechnical Controversy to Innovation in Urban Lighting”. Nous vous donnons l’accès à cet article.


Pour télécharger l’article au format PDF :
Journal of Urban Research Challéat et al. RENOIR


Abstract

This article explains the birth of an environmental problem, light pollution, which is understood to be a controversial source of social innovation. Over forty years, in support of the actor-network approach, it traces the conditions of its emergence, transformation, and dissemination to local, national, and transnational levels, and through various professional disciplines. Schematically, “environmentalists” uphold a holistic approach of “nocturnity” and define artificial light as a pollutant. Facing them, the “technicist” defends a segmented approach and defines artificial light as a nuisance. In France, the implementation of this controversy on the political agenda leads to institutional decisions that grasp it with difficulty in all its social, scientific, and spatial dimensions. The spatial spread of the controversy in the zoning and the standardisation process appears as a partial and segmented regulatory response to this problem. However, these processes can be considered to be forms of social and spatial innovations.

Au sommaire de ce numéro thématique :


Pour citer cet article : Samuel Challéat (20 novembre 2016). Une publication de RENOIR dans la revue Articulo – Journal of Urban Research. Le blog du Collectif RENOIR. En ligne : http://renoir.hypotheses.org/1489.

Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l'environnement à l'UMR CNRS 5193 LISST de l'Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « "Sauver la nuit". Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *