Une publication de RENOIR dans la revue Géocarrefour

Un numéro thématique de la revue Géocarrefour a été mis en ligne début janvier 2017. Le thème de ce numéro, coordonné par Geneviève Pierre et Philippe Madeline est “les campagnes dans la transition énergétique”. Quatre membres du Collectif RENOIR ont co-signé l’un des articles au sommaire : “L’appropriation de la transition énergétique par la protection des ressources environnementales nocturnes : expériences dans les Pyrénées et les Alpes du sud”. Nous vous donnons l’accès à cet article.


Pour télécharger l’article au format PDF :
Géocarrefour Lapostolle et al. RENOIR


Résumé/Abstract

La pollution lumineuse est progressivement devenue un enjeu environnemental. Elle produit ainsi de nouveaux périmètres pour l’action publique, dans un contexte de transition énergétique incitant à modifier les pratiques d’éclairage public pour protéger la « nuit noire ». Pour les territoires de faible densité, cette vision renouvelée de la nuit constitue une « aubaine » en termes de développement territorial. Des processus différenciés de protection, de labellisation et de mise en tourisme des « ressources environnementales nocturnes » émergent, devenant ainsi un levier de la transition énergétique.

For several decades, the negative impacts of artificial light on environmental mechanisms have been identified. As a result, initiatives have been taken considering ‘night-time’ as a challenge for public action, by promoting policies of protection and territorial development. New models and paths of public action have emerged, in a political context of ‘energy transition’ which stresses that practices of consumption need to change. For low density rural areas, this regognition of the importance of the ‘night’ represents an opportunity to develop projects. Various processes of protection, branding and tourism development have emerged around the theme of ‘nocturnal environmental resources’. ‘Night-time’ has become an active framework for local level projects and for effecting the energy transition.

Vous trouverez dans ce numéro thématique :


Pour citer cet article : Samuel Challéat (17 janvier 2017). Une publication de RENOIR dans la revue Géocarrefour. Le blog du Collectif RENOIR. En ligne : http://renoir.hypotheses.org/1498.

Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l’environnement à l’UMR CNRS 5193 LISST de l’Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « « Sauver la nuit ». Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *