Offre de mission Volontariat Service Civique « sensibilisation à la protection du ciel étoilé et de l’environnement nocturne », Parc national des Cévennes

Présentation de la mission:

Dans son axe Vivre & Habiter, la charte du Parc national des Cévennes comprend une orientation en faveur d’une politique locale durable de l’énergie avec comme objectif spécifique : connaître et maîtriser la consommation d’énergie pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (mesure 4.3.1).
Cette mesure prévoit notamment l’amélioration des consommations et des impacts de l’éclairage public en lien avec les communes adhérentes à la charte du Parc national.
La maîtrise des consommations d’énergie et la modernisation de l’éclairage public ont d’ailleurs été retenues parmi les 7 engagements volontaires des communes adhérentes.
Depuis 2013, l’établissement public du Parc national des Cévennes anime un groupe de travail « Éclairage pubic et qualité du ciel et de l’environnement nocturnes » avec l’ADEME, l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN), les syndicats d’électricité du Gard et de la Lozère, l’Agence locale de l’énergie de la Lozère (Lozère Energie), la région Occitanie et les conseils départementaux.
Ce travail collectif a fait émerger une politique d’accompagnement des communes du Parc national sur les préconisations techniques de rénovation de l’éclairage public intégrant économies d’énergie, respect de l’environnement nocturne et préservation du ciel étoilé des Cévennes.
Pour valoriser cette dynamique, il a par ailleurs été décidé de déposer une candidature au label de Réserve internationale de ciel étoilé (RICE). A ce jour, il existe 11 réserves dans le monde dont une en France, celle du Pic du Midi.

Activités confiées au volontaire:

Le/la volontaire sera mobilisé(e) pour mettre en place des actions concrètes :
– pour la sensibilisation des publics (élus, habitants, touristes, scolaires) aux enjeux liés au ciel étoilé et à la pollution lumineuse,
– pour la conception des outils pédagogiques nécessaires aux actions de sensibilisation (expositions, ouvrages, malle pédagogique, site internet),
– pour le développement d’une offre de tourisme expérientielle autour du ciel étoilé et aura ainsi à travailler en partenariat avec les structures de développement local (GAL Leader notamment et PETR),
– pour mettre en valeur la labellisation en réserve internationale de ciel étoilé du Parc national des Cévennes,
Le volontaire participera à l’animation de la campagne 2017 de mesure de la qualité du ciel étoilé et suivra la campagne participative menée grâce à une application iphone développée par un astronome amateur hollandais et validé par l’ONG International Dark-Sky Association en charge de la labellisation des réserves de ciel étoilé.
Ces missions se feront en tutorat avec les agents du PNC, notamment le chef de projet Réserve internationale de ciel étoilé et le chargé de mission Tourisme Durable.

Une maîtrise de l’anglais et une appétence pour les aspects techniques de l’éclairage seraient un plus.


Où et quand ?

Le Vigan (30 – Gard – Languedoc-Roussillon), à partir du 17 juillet 2017 (8 mois, 35 h/semaine)

Personnes à contacter

Pour toute information complémentaire, s’adresser à :
M. Xavier WOJTASZAK, délégué territorial – Massif Aigoual
04 67 81 19 66 / 06 79 91 24 05 – xavier.wojtaszak@cevennes-parcnational.fr
ou
Mme Jessica RAMIERE, technicienne accueil et sensibilisation – Massif Aigoual
04 67 81 20 83 / 06 72 82 77 61 – jessica.ramiere@cevennes-parcnational.fr
ou
Mme Céline BILLAULT, secrétaire générale du Parc national des Cévennes
04 66 49 53 28- celine.billault@cevennes-parcnational.fr

La fiche officielle de cette offre de mission est consultable à l’adresse :

http://www.service-civique.gouv.fr/missions/sensibilisation-a-la-protection-du-ciel-etoile-et-de-l-environnement-nocturne


Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l’environnement à l’UMR CNRS 5193 LISST de l’Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « « Sauver la nuit ». Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *