En route pour la première Réserve Internationale de Ciel Étoilé au monde !

DSC02507À l’occasion des 6èmes Journées Scientifiques du Tourisme Durable (JSTD, colloque international qui se tiendra à Québec du 10 au 12 juin), trois membres du Collectif RENOIR sont actuellement dans le Parc National du Mont Mégantic, où ils observent la mise en tourisme de la première Réserve Internationale de Ciel Étoilé au monde, inaugurée en septembre 2007 : la RICE du Mont Mégantic.

Dans la continuité de nos réflexions et travaux sur la jeune RICE du Pic du Midi de Bigorre dans les Pyrénées françaises, nous profitons de notre intervention aux JSTD1 pour travailler quelques jours sur le terrain de la RICE du Mont Mégantic (RICEMM). Cette dernière nous offre en effet l’opportunité d’observer la mise en tourisme de ce nouveau type d’objet touristique, et ce avec bientôt 8 années de vécu. Dans ce cadre, nous avons rencontré hier Robert Lamontagne et Olivier Hernandez, tous deux astrophysiciens à l’Observatoire du Mont Mégantic (OMM, Université de Montréal), avec qui nous sommes revenus sur l’histoire de la RICEMM, ainsi que sur les forts enjeux qu’elle cristallise, tant pour l’astronomie professionnelle (formation, observations, recherche) que pour les retombées locales via le « récréotourisme » (emplois, image de marque et attractivité du territoire).

Robert Lamontagne et Olivier Hernandez, astrophysiciens à l'OMM, Université de Montréal. Photographie : Samuel Challéat.

Robert Lamontagne et Olivier Hernandez, astrophysiciens à l’OMM, Université de Montréal. Photographie : Samuel Challéat.

Actuellement basés à Notre-Dame-des-Bois, à quelques kilomètres de l’OMM et de l’ASTROLab, nous nous apprêtons à nous rendre sur le site, où nous rencontrerons Rémi Boucher, photographe et animateur scientifique de la RICEMM.

Image à la Une : panneaux à l’entrée de Notre-Dame-des-Bois, municipalité associée à la RICEMM. Photographie : Pierre-Olivier Dupuy.

  1. Girard F., Dupuy P.-O., Bénos R., Challéat S., Lapostolle D., Milian J. & Poméon T. (2015), La nuit étoilée : cœur ou marge du tourisme durable ? Mise en protection et valorisation touristique des réserves de ciel étoilé, 6èmes Journées Scientifiques du Tourisme Durable, 10-12 juin 2015, Université de Laval, Québec, Canada. []

Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l'environnement à l'UMR CNRS 5193 LISST de l'Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « "Sauver la nuit". Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.