RENOIR à la Nuit des Idées de Toronto, au Canada !

Art Museum, la galerie d’art de l’Université de Toronto, et Hart House, en partenariat avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Canada, organisaient le 25 janvier dernier, la Nuit des Idées sur la thématique interdisciplinaire « To Sleep or Not to Sleep? » Samuel Challéat était invité à y participer, pour le Collectif RENOIR.

Pour citer cet article : Samuel Challéat (27 janvier 2018). RENOIR à la Nuit des Idées de Toronto, au Canada !. RENOIR research group | Interdisciplinary Night-time Environment Observatory. En ligne : https://renoir.hypotheses.org/2022.

 

Lancée à Londres et Berlin en 2012 et 2014, la Nuit des Idées et une initiative développée par l’Institut français et les services culturels des ambassades de France. L’édition 2017 a été la première à se dérouler simultanément dans le monde entier, réunissant plus de 180000 participants.

Au cœur du campus historique de l’Université de Toronto, cette toute première Nuit des Idées canadienne entendait enclencher des débats sur des questions aussi variées que la signification du repos, le manque de sommeil et ses impacts sur notre santé, l’importance culturelle des rêves, et les politiques du sommeil. Cette Nuit des Idées a tiré son originalité de la diversité des formats proposés : des ateliers manuels et d’écriture, de la danse, des débats interactifs, des concours, balades nocturnes et même des siestes acoustiques au son de berceuses.

Le communiqué de presseLe programme détaillé

Parmi les intervenants

  • Samuel Challéat, géographe, auteur d’une thèse intitulée « Sauver la nuit ». Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires
  • Beatriz Colomina, historienne de l’art et de l’architecture, auteure de The Century of Bed
  • Chloé Delaume, écrivaine et performeuse (Les Sorcières de la République)
  • Dalibor Frioux, philosophe et écrivain, auteur des romans Brut et Incidents voyageurs, éditeur de l’ouvrage Éloge du sommeil à l’usage de ceux qui l’ont perdu
  • Tom McDonough, historien de l’art, auteur de Boredom
  • Adrian Owen, neuroscientifique ayant lancé la plus grande étude sur le sommeil au monde à ce jour
  • Christelle Peyron, neuroscientifique spécialiste de la narcolepsie
  • Sarah Sharma, professeure d’études médiatiques et culturelles, auteure de In the Meantime, une forme de chronographie du pouvoir
  • Ian MacRae, professeur d’anglais à l’université Wilfrid Laurier, s’intéresse notamment aux questions autochtones et aux frontières du langage
  • Amira Mittermaier, spécialiste du Moyen-Orient, auteure de Dreams that Matter: Egyptian Landscapes of the Imagination

Présentation biographique des intervenants (en anglais)

À propos des partenaires

À propos du Art Museum de l’université de Toronto :

Art Museum est constitué de la Justina M. Barnicke Gallery (Hart House) et du Art Centre de l’université de Toronto (University College). Les deux galeries, situés à quelques mètres de distance, ont été fédérées en 2014 et ont commencé à fonctionner sous la bannière commune d’Art Museum, l’un des espaces d’expositions artistiques les plus importants de Toronto. Capitalisant sur les histoires distinctes des deux galeries, Art Museum initie et organise des programmations d’expositions et d’événements, courant tout au long de l’année et ayant vocation à émuler une histoire et une recherche ambitieuse, interdisciplinaire et innovante sur les arts.

À propos du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Canada :

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Canada travaille via son réseau de cinq consulats à la mise en œuvre d’une politique culturelle qui s’appuie sur quatre domaines principaux : la coopération, l’innovation, le développement durable et les initiatives de langue française. Le Canada et la France développent d’importants partenariats dans les champs culturels et numériques.

À propos de Hart House :

Hart House existe depuis 1919 en tant que centre dédié à l’éducation hors les murs des salles de cours sur le campus de l’université de Toronto. Ouvert aux étudiants et à la communauté 365 jours par an, Hart House invite à l’exploration des arts et de la culture, aux loisirs et au bien-être, au débat et au dialogue, avec des espaces d’étude et de repos, de sociabilité et de célébration tels que le théâtre Vintage, la galerie de renommée internationale Art Museum, une salle de sport, et le restaurant Gallery Grill.

À propos de l’Institut français :

L’Institut français est l’opérateur de l’action culturelle extérieure de la France. Placé sous la tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et du ministère de la Culture, il est chargé, dans le cadre de la politique et des orientations arrêtées par l’État, de porter une ambition renouvelée pour la diplomatie d’influence.


Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l'environnement à l'UMR CNRS 5193 LISST de l'Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « "Sauver la nuit". Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *