La nuit exposée au Muséum national d’Histoire naturelle

visuel expo nuit MNHNDu 12 février au 3 novembre 2014, le Muséum national d’Histoire naturelle nous plonge dans la nuit, sous ses différentes facettes.

Samuel Challéat, du Collectif RENOIR, sera présent lors de la table-ronde organisée le lundi 10 février à 18 heures, pour débattre sur la thématique des pollutions lumineuses (Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution, rue Cuvier, Paris 5°)

Pour plus d’informations :

Le site web dédié : http://nuit.mnhn.fr/
L’agenda des manifestations autour de l’exposition Nuit : http://www.mnhn.fr/fr/visitez/agenda/expositions/nuit

Extraits du dossier de presse…

« Que se passe-t-il durant
 la nuit, dans le ciel et dans la nature ?

L’exposition, conçue par le Muséum national d’Histoire naturelle, explore le monde de la nuit sous tous ses aspects, mobilise des savoirs scientifiques pluridisciplinaires : astronomie, biologie, éthologie, physiologie, anthropologie, neurologie et évoque également le monde de l’imaginaire au travers des divinités, des mythes et des monstres…

Elle met en valeur un large éventail des collections zoologiques du Muséum. Plus de 350 spécimens sont présentés : mammifères, oiseaux, serpents, amphibiens, papillons, etc. Ils ont été sélectionnés pour la plus grande partie dans les collections, une cinquantaine ont été réalisés spécialement pour l’exposition dans les ateliers de taxidermie.

La scénographie restitue l’ambiance de la nuit. Tout concourt à immerger le visiteur dans le monde à la fois poétique et mystérieux de la nuit. Le parcours commence sous un
ciel étoilé, se prolonge par une balade dans une forêt fictive peuplée d’animaux nocturnes en pleine activité, s’achève sur un espace de quiétude sur le sommeil et l’évocation de quelques monstres inoffensifs.

Les dispositifs interactifs interpellent les visiteurs. Le long du parcours, des dispositifs multimédias, sonores, olfactifs,
des quiz… impliquent et questionnent.
Des fiches pratiques, accessibles par téléchargement via des QR codes, ou sur le site de l’exposition nuit.mnhn.fr, donnent des clefs pour repérer les constellations, des conseils pour préparer une balade nocturne ou une bonne nuit de sommeil.

Le fil rouge : les pollutions lumineuses.

Le thème de la nuit permet d’aborder la menace que constituent les pollutions lumineuses.
En plus de la disparition du ciel étoilé, de nombreuses espèces nocturnes (papillons de nuit, oiseaux, mammifères, etc.) sont perturbées, piégées ou repoussées par
la puissance et la permanence des éclairages nocturnes. Ce phénomène, aujourd’hui
étudié par les écologues, affecte les cycles biologiques des animaux (et le nôtre) régulés par l’alternance jour/nuit, les comportements migratoires et les relations proies-prédateurs. Ce thème est abordé, tel un fil rouge, dans
les différentes parties de l’exposition. »

Différentes rencontres autour de l’exposition…

Les Métiers du Muséum (Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution)

Dimanche 23 février 2014 – 15h : Chiroptérologue (spécialiste des chauves-souris) avec Julie Marmet

Conférences (Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution)
Les lundis à 18h

Lundi 3 février 2014 : Le sexe, la nuit, chez les amphibiens, par Françoise Serre-Collet
Lundi 24 février 2014 : La vie nocturne dans les mers, par Pierre Noël
Lundi 3 mars 2014 : Un rapace nocturne : la Hulotte parisienne, par Romain Sordello

Une expo, des débats (Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution)
Les lundis à 18h

Lundi 10 février 2014 : Pollutions lumineuses
Lundi 24 mars 2014 : Sommeil et Rêve
Lundi 28 avril 2014 : A-t-on partout peur de la nuit ? 
Trois exemples des Amériques indigènes
Lundi 16 juin 2014 : La vie nocturne

Films, documentaires et séances
Art & Science (Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution)
Les samedi à 15h30

Samedi 22 mars 2014
Séance Art & Science
Diffusion de la création sonore d’Erik Samakh : Na Sklaer, Na Teñval / Entre chiens et loups (suite n°1)” (durée 76’)
Enregistrement réalisé en 1996 dans le parc
du domaine du Dourven, dans les Côtes d’Armor. En présence de l’artiste
Samedi 29 mars 2014
Série documentaire Le monde secret de la nuit,
de Tim Martin (Royaume Uni, 2012, 43’ x 2)
Une expédition-enquête en Amérique latine sur
la vie nocturne de plusieurs espèces animales.
La nuit révèle ses secrets.
1 – Dans les forêts inondées de l’Amazonie
2 – Dans les montagnes de Patagonie

Samedi 5 avril 2014 – Séance jeune public L’étrange créature du lac noir, de Jack Arnold (États-Unis, 1954, 79’, VOSTF)
Au cœur de l’Amazonie, un paléontologue découvre un fossile de main appartenant à une espèce inconnue. Persuadé qu’il s’agit du chaînon manquant entre l’homme et le poisson, il rassemble une expédition pour exhumer le reste du squelette. L’équipe décide alors de descendre le fleuve en bateau, s’enfonçant dans le lagon noir, territoire sauvage et poisseux, sans se douter que les eaux abritent encore l’étrange créature…

Des animations pour les familles
et le jeune public seront proposées pendant
le temps de l’exposition : renseignements auprès du service de presse.
 
L’ensemble de la programmation est accessible aux personnes avec un handicap mental et/ou moteur. Des visites guidées en langue des signes française seront proposées. handicap@mnhn.fr


Une exposition conçue et réalisée par le Muséum national d’Histoire naturelle

Commissariat scientifique :
 Muséum national d’Histoire naturelle

 

 


Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l'environnement à l'UMR CNRS 5193 LISST de l'Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « "Sauver la nuit". Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.