Un rendez-vous à la Nuit Blanche à Paris, pour parler de nuit noire !

logo-Nuit-Blanche-2014-PARIS1-e1406045016453-940x1645Le Collectif RENOIR (Ressources Environnementales Nocturnes, tOurisme, territoIRes – Dynamiques Rurales, Université de Toulouse Jean-Jaurès), en association avec le groupe de recherche en Anthropologie de la Nuit (LESC – Paris Ouest-La Défense) et le Comptoir des Presses d’Universités, a le plaisir de vous convier à une soirée autour du thème de la nuit.

Nuit Blanche… ou noire ! Le 4 octobre prochain, à Paris, de 20h00 à minuit – ou plus ! – au Comptoir des Presses, 86 rue Claude Bernard dans le 5ème arrondissement.

Au programme de cette soirée :

Des interventions et discussions :

  • Des nuits festives chez les Inuit de la Terre de Baffin, Arctique canadien, par l’ethnologue Guy Bordin
  • Des nuits d’épouvantes chez les Otomi du Mexique oriental par l’ethnologue Jacques Galinier
  • Des nuits rêveuses chez les Zápara d’Amazonie équatorienne par l’ethnologue Anne-Gaël Bilhaut
  • Des nuits protégées, voire patrimonialisées, par Samuel Challéat, Rémis Bénos et Pierre-Olivier Dupuy

Des chants :

  • Poèmes chantés accompagnés au qanbûs, petit luth yéménite, par l’ethnomusicologie Jean Lambert

Une projection :

  • Sur une scène au Kerala (Inde du Sud) pour une nuit rétrospective du théâtre sanscrit connu sous le nom de Kutiyattam, que commentera Virginie Johan, docteur en théâtre et arts du spectacle

Pour plus d’informations : http://www.lcdpu.fr/evenements/?fa=event&event_id=94

En espérant vous compter parmi nous à l’occasion de cette rencontre !

 


Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l'environnement à l'UMR CNRS 5193 LISST de l'Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « "Sauver la nuit". Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.