[Colloque] Lumière & patrimoine – Dispositifs Lumineux et espaces publics, regards croisés

logoulgLe 22 novembre 2014 aura lieu, à Liège (Belgique), au Château des Thermes, un colloque international intitulé Lumière & patrimoine – Dispositifs Lumineux et espaces publics, regards croisés.

Rémi Bénos et Samuel Challéat, membres du Collectif RENOIR, interviendront sur le thème suivant : « De la mise en lumière du patrimoine à la patrimonialisation de la nuit ».

Voici le résumé de cette communication :

« Promenade sous les étoiles », « balade à l’écoute de la nuit », « Nuit des étoiles » : une offre récréative s’appuyant sur la nuit et ses “ressources environnementales” est diffusée dans les territoires. Des processus de labellisation s’y développent à différentes échelles, qui prennent le contre-pied de la valorisation patrimoniale par la lumière artificielle, à tel point que c’est la qualité de la nuit noire et de son ciel étoilé qu’il est désormais question de patrimonialiser. Cette communication propose d’analyser l’histoire de cette valorisation de la nuit et les processus qui l’accompagnent, à l’œuvre dans les territoires.

Capture d’écran 2014-11-02 à 15.47.15

La présentation et le programme complet de ce colloque sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.lumiere-et-patrimoine.be/Accueil.html


Samuel Challéat

Samuel Challéat est chercheur en Géographie de l'environnement à l'UMR CNRS 5193 LISST de l'Université de Toulouse 2. Il est l’auteur, en 2010, de la première thèse de Doctorat portant sur la problématique émergente de la pollution lumineuse. Ce travail, intitulé « "Sauver la nuit". Empreinte lumineuse, urbanisme et gouvernance des territoires », explore les mutations de la fabrique et de la gouvernance de l’éclairage urbain face aux nouvelles préoccupations environnementales et économiques dans les territoires à l’échelle nationale, et ouvre des pistes de recherche sur les notions d’empreinte lumineuse, de trame noire ou encore de paysages nocturnes. Depuis 2013, Samuel Challéat coordonne le Collectif de recherche RENOIR (Ressources environnementales nocturnes & territoires), démarche collective qui opère la jonction entre l’approche de la nuit par les sciences de la société et les approches de la pollution lumineuse par les sciences du vivant. Ses travaux actuels portent la focale – suivant le cadre d’analyse des socio-écosystèmes – sur l’environnement nocturne, qu’il s’attache à construire en objet de recherche interdisciplinaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.