« Ça coûte rien d’écouter la nuit »