Quelles voix pour la nuit ? Des publics d’un problème aux problèmes des publics